Quelques conseils pour conserver son intimité au travail !

L’essor constant des open space fait de l’intimité un luxe que peu de salariés peuvent s’offrir. Les études démontrent que l’intimité, le bien-être et la performance sont étroitement liés. Par ailleurs, le bureau est un véritable lieu de vie où le respect de l’espace vital est primordial (douze à quinze mètres carrés par personne).

Pour diverses raisons, plusieurs travailleurs français se plaignent de difficultés à se concentrer sur leurs tâches. Les allées et venues des collègues, les interruptions intempestives ou les nuisances sonores surgissant de toutes parts sont entre autres en cause.

Le point sur le besoin d’intimité au travail

Les bureaux partagés sont les caractéristiques de la synergie de groupe et de l’ère du travail collaboratif. Les échanges et la communication sont privilégiés aux dépens de l’intimité des salariés. Une étude menée par Steelcase en 2014 révèle que 95 % des travailleurs du savoir réclament davantage de calme et d’intimité au bureau afin d’optimiser leurs performances. En outre, l’engagement et l’implication d’un salarié diminuent à cause du manque d’intimité.

Dans la vie de tous les jours comme au travail, certains sujets complexes requièrent une grande concentration. Afin de travailler dessus, il peut s’avérer nécessaire de s’isoler de temps à autre. Représentent une véritable perte de temps, les interruptions surviennent en moyenne toutes les onze minutes. À noter qu’il faut compter environ vingt-trois minutes pour se reconcentrer.

Les salariés ont besoin de moments de répit pour se reposer, car travailler sans arrêt s’avère physiquement et mentalement éprouvant. En épuisant continuellement leur énergie, ils mettent leur capacité à bien travailler ainsi que leur santé en péril. D’autre part, la fatigue, le stress et le surmenage engendrent inévitablement l’épuisement professionnel.

Pourquoi les open space sont pointés du doigt ?

Travailler dans les open space prive les employés du droit à la confidentialité et à l’intimité. Outre le manque d’espace pour les collaborateurs, les bureaux sont devenus aussi impersonnels que froids. De surcroît, ceux-ci se sentent épiés par leurs collègues et surveillés par leur supérieur hiérarchique.

Volontairement ou non, l’on ne peut s’empêcher d’écouter les conversations des autres. Étant observés, les salariés sont obligés de s’autocontrôler. Pourtant, adopter un comportement d’employé modèle toute la journée est, à la longue, épuisant et frustrant.

Les solutions pour remédier au manque d’intimité

Ne pouvant s’isoler physiquement dans les open space, les employés se créent une bulle imaginaire en se cachant derrière une pile de livres ou en mettant des boules Quies ou des écouteurs. D’autre part, les individus travaillant dans des bureaux fermés déclarent éprouver un sentiment de solitude et d’isolement. La solution est de trouver un compromis entre les deux en aménageant les lieux.

  1. Créez un environnement de travail fractionné en plateaux et sous-plateaux de dix personnes maximum. L’espace est ainsi visuellement départagé et les employés s’approprient leur lieu de travail.
  2. Prévoyez des salles de réunion avec des cubes à cloisons apparentes permettant d’intégrer cet espace dédié tout en garantissant la confidentialité des lieux et l’intimité au travail.
  3. Aménagez des zones de repos qui doivent être lumineux et bien aérés afin que les travailleurs s’y ressourcent dans des conditions optimales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *