Afin d’augmenter les performances de vos salariés, proposez-leur un espace de travail agréable et efficace. Vous pouvez notamment appliquer la méthode japonaise des 5 « S », destinée à mettre en place de bonnes pratiques en termes de gestion de l’environnement de travail. 

Qu’est-ce que la méthode des 5 « S » ?

Créée dans le cadre du système de production de Toyota, la méthode des 5 « S » est une technique de management destinée à améliorer en permanence les tâches effectuées au sein de l’entreprise, les conditions de travail ainsi que le temps alloué à leur réalisation. Révolutionnant les aménagements de bureaux, cette méthode se base sur l’organisation, la propreté et la sécurité des espaces de travail.

Cette méthode tire son appellation de la première lettre des cinq opérations, à savoir :

  • Seiri : supprimer l’inutile
  • Seiton : mettre en ordre
  • Seiso : nettoyer
  • Seiketsu : maintenir l’ordre
  • Shitsuke : être rigoureux

Les avantages de la méthode des 5 « S » :

Ces opérations permettent, entre autres, de :

  • Améliorer les conditions de travail et le moral des salariés
  • Réduire les dépenses, que ce soit en termes de temps ou d’argent
  • Améliorer la qualité et la gestion de la production
  • Réduire les risques d’accident du travail
  • Gagner en espace
  • Améliorer l’image de l’entreprise auprès des clients et des visiteurs

Comment appliquer la méthode des 5 « S » ?

  • Seiri (supprimer l’inutile) : cette opération consiste à faire le tri et à alléger l’espace de travail, à jeter ou à recycler tout ce qui ne sert plus. Il s’agit par la suite d’organiser le rangement des objets utilisés en fonction de leur fréquence d’utilisation (ranger à portée de main tout ce qui sert au moins une fois toutes les 2 à 3 heures, près du poste de travail pour une utilisation au moins une fois par jour, à l’écart pour une utilisation par mois…).
  • Seiton (situer les choses) : il s’agit d’organiser efficacement l’espace de travail afin d’éviter les pertes de temps et d’énergie. Cette opération se base sur certaines règles, notamment l’arrangement rationnel du poste de travail, la définition des règles de rangement, la mise en évidence du placement des objets, la disposition des objets fréquemment utilisés à proximité de l’opérateur, le classement des objets par ordre d’utilisation et l’adoption du FIFO (First In First Out).
  • Seiso (nettoyer) : une fois l’espace de travail dégagé et organisé, l’étape suivante repose sur le nettoyage. Cette étape permet d’éviter les dysfonctionnements des matériels, de sécuriser les lieux et de garantir un cadre de travail sain. Il s’agit de décrasser et d’identifier les anomalies tout en les remettant en état.
  • Seiketsu (maintenir l’ordre) : souvent appliquée de manière ponctuelle, cette opération consiste à rappeler que l’ordre et la propreté sont à respecter tous les jours.
  • Shitsuke (être rigoureux) : cette opération se base sur un contrôle rigoureux de l’application des 4 étapes précédentes et sur le soutien des salariés impliqués.

Pour réussir l’application de la méthode des 5 « S » au sein de votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel à l’assistant maitre d’ouvrage qui vous fera bénéficier de ses compétences en matière d’aménagement d’intérieur. Vous pouvez également compter sur un collaborateur polyvalent pour vous assister dans l’archivage de vos dossiers, la mise en déchetterie ou la réalisation de petits travaux de bricolage.