Différents éléments peuvent affecter la productivité au travail. Mais savez-vous que le froid en fait partie ?  

Selon une étude de l’université Cornell à New-York, une température trop basse augmenterait le coût horaire de 10 % ! Pour cause, un travail physiologique supplémentaire.  

Dans une lettre “réalité prévention” diffusée par l’INRS, Jean-Pierre MEYER, médecin-chercheur pour cet institut estime que la température doit dépendre du niveau d’activité.  

Ainsi, pour un travail sollicitant une activité physique, la température idéale et fortement recommandée sera de 19°C, alors que pour un travail sédentaire, elle sera comprise entre 23 et 24 °C. 

Alors comme le dirait cet article d’Adecco : “inutile, donc, de vouloir faire des économies en baissant le chauffage : l’improductivité de vos collaborateurs vous coûtera bien plus cher !”  

Sources :  

https://www.adecco.fr/blog/2017/december/froid-travail-cout-horaire/
http://news.cornell.edu/stories/2004/10/warm-offices-linked-fewer-typing-errors-higher-productivity

 

Louis responsable environnement de travail

Louis responsable environnement de travail

Responsable environnement de travail chez Offiscenie
Louis responsable environnement de travail

Les derniers articles par Louis responsable environnement de travail (tout voir)