Différents éléments peuvent affecter la productivité au travail. Mais savez-vous que le froid en fait partie ?  

Selon une étude de l’université Cornell à New-York, une température trop basse augmenterait le coût horaire de 10 % ! Pour cause, un travail physiologique supplémentaire.  

Dans une lettre “réalité prévention” diffusée par l’INRS, Jean-Pierre MEYER, médecin-chercheur pour cet institut estime que la température doit dépendre du niveau d’activité.  

Ainsi, pour un travail sollicitant une activité physique, la température idéale et fortement recommandée sera de 19°C, alors que pour un travail sédentaire, elle sera comprise entre 23 et 24 °C. 

Alors comme le dirait cet article d’Adecco : “inutile, donc, de vouloir faire des économies en baissant le chauffage : l’improductivité de vos collaborateurs vous coûtera bien plus cher !”  

Sources :  

https://www.adecco.fr/blog/2017/december/froid-travail-cout-horaire/
http://news.cornell.edu/stories/2004/10/warm-offices-linked-fewer-typing-errors-higher-productivity

 

Louis responsable environnement de travail

Responsable environnement de travail chez Offiscenie
Louis responsable environnement de travail

Les derniers articles par Louis responsable environnement de travail (tout voir)